Editorial Informations Ouvrières n°486

Et l’octroi réapparaît
mercredi 17 janvier 2018
par  poivitrolles
popularité : 9%

Et l’octroi réapparaît 

Fabrice Rastoul, membre du bureau national du POI

La semaine dernière, la ministre Jacqueline Gourault annonçait la mise en place d’un nouvel impôt en remplacement de la taxe d’habitation, ce que le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, démentait quelques heures plus tard. Ce dernier ayant dans un passé récent exprimé des positions contradictoires à quelques heures d’intervalle, nous ne ferons pas de pronostic sur un possible couac ou bien ballon d’essai, nous verrons… 

Ce qui est certain, c’est que les idées ne manquent pas en haut lieu pour plumer le dindon… 

La sphère gouvernementale évoque par exemple l’idée d’utiliser une partie de la CSG pour compenser les 8 milliards de manque à gagner par la suppression de la taxe d’habitation. Ce qui entraînerait une nouvelle hausse de la CSG… Les millions de retraités qui ont vu leur pouvoir d’achat diminué au 1er janvier 2018 apprécieront certainement. 

En catimini, le même ministre qui jure qu’il n’y aura pas de nouvel impôt en applique un supplémentaire depuis le 1er janvier, l’impôt inondation. 

Mais la tâche s’annonçant difficile, le gouvernement compte sur le zèle de certains élus locaux pleins d’ardeur pour combler les trous creusés par la suppression de la taxe. La voiture et son conducteur étant une source quasi intarissable d’impôts indirects, deux idées ont germé et prennent racine dans les grandes villes. 

Depuis le 1er janvier, le « forfait post-stationnement » remplace la prune habituelle de 17 euros : ce sont les conseils municipaux qui fixent librement le tarif de l’amende et les augmentations sont significatives, jusqu’à 250 %. 

 

De même se généralisent diverses vignettes payantes et locales attestant de la vétusté de votre véhicule et vous autorisant ou pas à rouler les jours de pollution. 

 

Ainsi, de manière insidieuse et paré de la vertu écologique, se remet en place l’octroi. 

 

Mais ces dirigeants uniquement tournés vers la satisfaction des prétentions boulimiques du capital devraient se souvenir que l’octroi féodal perpétué par les monarchies a été à la source d’émeutes à la veille de 1789. Émeutes certes fortement réprimées dans des communes mais qui au bout du bout obtiendront la fin de l’octroi et la fin de l’Ancien Régime. 

 

Ces questions sont d’une actualité brûlante, elles irriguent les débats, les centaines de grèves qui s’organisent. Pour des millions de travailleurs, il est impossible de continuer dans cette spirale de destruction. Certes la solution n’apparaît pas comme une évidence, mais elle se dessine. 

 

C’est pour cette tâche que des militants se regroupent dans le Comité national de résistance et de reconquête et dans ses comités locaux. Rejoignez-les… 

IO486 

Editer les pages


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois