Editorial Informations Ouvrières n°484

Le VIe Congrès du POI a ouvert une nouvelle étape
mercredi 20 décembre 2017
par  POI National
popularité : 18%

 

Le VIe Congrès du POI a ouvert une nouvelle étape 

Didier Brémaud, membre du bureau national du POI

Deux syndicalistes d’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes – les anciennes maisons de retraite) expliquaient à Informations ouvrières il y a quelques jours les conditions de travail effrayantes qui leur sont imposées au nom de l’austérité depuis des années. Les personnels n’en peuvent plus : ils ne font plus leur métier, ils exécutent des consignes à la hâte et les résidents sont les premières victimes de cette recherche d’économies éhontée. Les deux syndicalistes ajoutaient que, après la grève du 10 octobre très suivie dans leur établissement respectif, alors que le nombre de syndiqués augmente, la perspective de la grève du 30 janvier appelée dans l’unité par FO et la CGT constituait un puissant facteur de cohésion pour les personnels. 

Les 16 et 17 décembre s’est tenu le VIe Congrès du POI. Les travaux de notre congrès se sont inscrits dans ce qui angoisse les personnels des Ehpad, dans ce qui est au coeur des préoccupations des travailleurs. Les 128 délégués, venus de 72 départements, les 30 membres des instances sortantes (bureau national, commissions de contrôle, courants) et les 22 invités ont cherché à répondre à cette question : peut-on avancer vers un parti ouvrier qui aide les travailleurs à se rassembler pour gagner contre Macron, pour gagner contre la politique d’austérité ? 

Le congrès du POI s’est appuyé sur le succès de la 9e Conférence mondiale ouverte d’Alger où des délégués venus de 42 pays ont décidé de constituer un comité international de liaison de la 9e CMO afin de poursuivre les échanges entre les participants, organiser les actions communes et la solidarité internationale. 

Dans sa lettre aux lecteurs d’IO, aux militants et aux adhérents, le congrès du POI poursuit le dialogue. Un rapport semble devoir être établi entre l’effondrement des partis de gauche et l’attitude des directions syndicales qui accompagnent le plus souvent la politique de Macron de destruction de tous les droits et acquis. Cela doitil conduire à mettre en cause l’existence même de la notion de parti ? Doit-on préférer au parti le « mouvement horizontal », la « démocratie de l’Internet » ? « À ces questions, il n’y a pas de réponses toutes faites. Le POI a ses positions, qu’il soumet à la discussion » (extraits de la lettre des délégués). 

Ce débat a traversé le congrès. Et la conclusion, nécessairement provisoire, de ce débat, c’est que rien ni personne n’est aujourd’hui en mesure de dire « c’est ainsi et pas autrement ! », et qu’il faut donc nous donner les moyens d’ouvrir largement nos instances afin d’y inviter toutes celles et tous ceux qui entendent honnêtement participer pleinement à cette discussion. Au coeur de ce débat, de ces discussions, il y a Informations ouvrières, tribune libre de la lutte des classes, hebdomadaire du POI. C’est la tâche des adhérents du POI de participer à ce débat avec le journal qui donne les informations, qui établit les liens entre les militants, qui fait vivre le débat. 

Sur le plan de la défense des communes, le congrès a décidé de promouvoir l’adresse aux maires et aux élus cosignée par vingt-neuf élus. À l’heure où Macron est en train d’organiser le big-bang des communes et de la fonction publique territoriale, il s’agit d’aider les élus à se regrouper pour organiser la résistance. 

Enfin, en élisant un bureau national avec onze nouveaux membres, tous des jeunes, notre VIe Congrès a ouvert une nouvelle étape pour le POI, qui entend oeuvrer à la construction dans notre pays d’un authentique parti ouvrier. 

IO484 

Editer les pages



Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031