ALERTE Le gouvernement veut inscrire dans la constitution les exigences de l’Union européenne

lundi 9 mai 2011
par  poivitrolles
popularité : 12%

Le gouvernement vient de présenter, le 3 mai, à l’Assemblée nationale un projet de loi visant à inscrire dans la constitution la résorption des déficits publics.
En un mot : la rigueur permanente
La veille, le gouvernement avait rendu sa feuille de route à Bruxelles : son engagement chiffré à tailler chaque année dans les dépenses publiques.
Tout devrait y passer
30 000 postes en moins dans la fonction publique, des services hospitaliers entiers fermés, le blocage des salaires dans la fonction publique et de nouvelles exonérations de cotisations patronales à l’occasion de la prime salariale !
Le projet de réforme constitutionnelle prévoie de fixer pour 3 ans « le montant maximum des dépenses de l’Etat et de la sécurité sociale »
Avec ce projet de loi, toute action des travailleurs et de leurs organisations visant, par exemple, à s’opposer aux fermetures de postes , à défendre les salaires ou à revaloriser les pensions deviendrait anticonstitutionnelle !
C’est une atteinte sans précédent aux libertés syndicales et à la démocratie !
Avec la suppression de 16 000 postes d’enseignants supplémentaires à la prochaine rentrée et des milliers de fermetures de classe , ce sont même les enfants qui devraient faire les frais de la résorption des déficits publics !
Mais pour les dépenses militaires, aucune restriction !
12 000 soldats français déployés en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, au Liban, au Kosovo, au Tchad soit
900 millions d’euros pour 2010.
En 2 mois de guerre en Libye, 11 missiles Scalp, au prix unitaire de 850 000 euros ont été tirés.
Chaque sortie d’un avion Rafale coûte 40 000 euros et chaque heure d’utilisation du porte-avions Charles-de-Gaulle , 50 000 euros.

Non à la réforme constitutionnelle

Le POI, qui se prononce pour la rupture avec l’Union européenne, a lancé un appel, déjà contresigné par 17 000 travailleurs, jeunes, militants de toutes tendances, pour le retrait du projet de réforme constitutionnelle.
Signez, faites signer cet appel

Voir le tract Tract du 5 mai 2011



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930