Informations Ouvrières n°464

Incendies :¶une catastrophe qui¶aurait pu être évitée
mercredi 2 août 2017
par  poivitrolles
popularité : 19%

Incendies :¶une catastrophe qui¶aurait pu être évitée

Le point de vue de Franck Servel,¶membre du bureau national

La semaine dernière, les incendies¶dans le sud-est de la France et la¶Corse ont frappé : plus de sept mille¶hectares de végétation ont brûlé. Les¶pompiers ont fait preuve d’un grand¶professionnalisme et d’un grand courage, mais¶n’ont pu empêcher le ravage des flammes.

Les traditionnelles félicitations ont vite fait¶place à une polémique qui a éclaté sur le manque¶de moyens pour combattre efficacement les incendies,¶notamment sur l’insuffisance d’avions bombardiers¶d’eau. Le Parisien (25 juillet) cite le¶Syndicat national du personnel navigant de l’aéronautique¶civile (SNPNAC) qui adresse un courrier¶au directeur général de la Sécurité civile et¶tire la sonnette d’alarme : « Notre pays a subi de¶terribles incendies sur lesquels nous n’avons pas¶été capables de mettre en oeuvre la stratégie de¶lutte contre les feux de forêts dont vous êtes le¶garant (...). Cette incapacité est liée directement¶au manque d’avions bombardiers d’eau. »

Quelle est la situation ? La Sécurité civile possède¶théoriquement, aujourd’hui, 23 avions pour¶lutter contre les incendies : 12 Canadair, 9 Tracker¶et 2 Dash. Mais le responsable du SNPNAC a¶dénoncé le manque d’appareils disponibles, des¶avions étant cloués au sol, « soit par manque de¶pièces détachées, soit parce que la maintenance¶n’a pas été effectuée en temps et en heure ». Le¶ministre de l’Intérieur a tenté de calmer la polémique,¶en annonçant la commande de six avions¶de type Dash-8, peine perdue ! Le site du journal¶Les Échos explique : « En fait, l’annonce de Gérard¶Collomb n’en est pas vraiment une : les Dash-8¶sont surtout destinés à remplacer les Tracker français,¶des appareils américains complètement au¶bout du rouleau (59 ans d’âge moyen !), qui¶servent avant tout à attaquer les feux naissants¶avec du retardant. »

Le préfet Jacques Witkowski a été obligé d’admettre¶que « c’est une flotte suremployée. Comme¶pour un véhicule qu’on utiliserait trop, forcément¶il y a des pannes. »

Les six cents délégués des comités de liaison¶et d’échanges rassemblés à Paris, le 25 mars dernier,¶affirmaient dans leur appel : « La défense du¶caractère public de la SNCF, d’EDF, de La Poste,¶de l’Afpa et la formation professionnelle (...) c’est¶la défense du “choix“ fait sous la pression de la¶classe ouvrière en 1936 et en 1945, pour soustraire¶au capital la construction d’entreprises nationalisées¶chargées de la satisfaction de besoins¶sociaux aussi fondamentaux que l’acheminement¶de l’électricité, du courrier et l’organisation d’un¶véritable système de transports publics. » La Sécurité¶civile, la protection de la population, et donc¶les moyens financiers pour le service public, c’est¶un choix de société face à l’austérité budgétaire¶de Macron et aux coupes contre l’ensemble de la¶fonction publique opérées par le ministre Darmanin.

Le 19 juillet, les fédérations CGT, FO et Solidaires¶de la fonction publique ont rappelé, dans¶un communiqué commun, leurs revendications¶et donnent rendez-vous à la rentrée « dans l’unité¶la plus large, pour mettre tout en oeuvre pour faire¶échouer ces attaques sans précédent contre les¶fonctionnaires et la fonction publique ». Que ce¶soit pour la défense du Code du travail, contre¶les ordonnances Macron, ou pour préserver et¶renforcer les services publics, c’est bien cela qui¶est à l’ordre du jour.¶

IO464 

Editer les pages



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930