Informations Ouvrières n°462

Les funambules
mercredi 19 juillet 2017
par  poivitrolles
popularité : 13%

Le point de vue de Christian Lacroix membre du bureau national du POI

Ô qu’ils étaient beaux ces nouveaux députés fraîchement élus, arborant tous un sourire à la Julio Iglesias ! Ô qu’ils étaient beaux ces nouveaux députés fraîchement élus dénigrant les partis politiques, vantant leur doctrine « d’une façon nouvelle de faire de la politique », renversant les vieux schémas, représentant, disaient-ils la société civile ! 

Ô qu’ils étaient beaux dans leur volonté de transgresser la lutte des classes, de nouer de nouvelles relations avec « les partenaires sociaux » pour s’interdire de dire les syndicats ! 

Mais, la vie sociale et politique est têtue. 

À Chalon-sur-Saône, ce 23 juin, dans le hall de l’hôpital publique, plus de 1500 personnes se sont rassemblées (médecins, infirmières/infirmiers) avec les syndicats FO et CGT de l’hôpital, avec les militants CGT et FO des unions locales pour exiger le maintien du service d’angioplastie sur l’hôpital. 

Le député macroniste Gauvain, arborait sa belle écharpe tricolore et se préparait à une intervention de haute volée. Las ! 

Les organisations syndicales CGT et FO sont intervenues de suite, pour expliquer qu’elles seules avec les salariés de l’hôpital avaient la légitimité pour s’exprimer dans le cadre de ce mouvement. 

Dépité, le député s’éclipsa. Pied tendre ! Aujourd’hui en France daté du 12 juillet, titre « Les marcheurs grognent aussi » et sous-titre « Face au risque de fissure dans le mouvement, le parti veut rassurer sa base ». 

On y apprend que quatre représentants du mouvement présidentiel, représentant six mille déçus sont intervenus au Q.G. à Paris. Ils parlent de mépris et d’arrogance, « de seigneuries locales », s’interrogent sur la moralisation politique après les affaires Ferrand, Bayrou. 

D’autres s’insurgent contre le favoritisme pour l’attribution des postes-clés. 

Inquiétude également de Catherine Barbaroux, présidente du mouvement, qui précise que l’unité de la structure LREM pourrait se fissurer, y compris au sein du groupe parlementaire !

En somme de la Ve République pur sucre ! 

L’affrontement social, sous une forme ou sous une autre, va inévitablement surgir et des milliers de syndicalistes CGT, FO, Solidaires, FSU vont (comme pour la loi El Khomri) investir les sièges des circonscriptions des nouveaux députés BCBG, aussi éloignés de la lutte des classes que Trump de Mozart ! 

Les institutions de la Ve République ne tiennent qu’à un fil sur lequel « marchent » les députés macronistes : des funambules ! 

IO462 

Editer les pages



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930