À 53 jours de l’élection présidentielle, la ministre Touraine face à la grève et à la manifestation du 7 mars

samedi 4 mars 2017
par  poivitrolles
popularité : 6%

À 53 jours de l’élection présidentielle, la ministre Touraine

face à la grève et à la manifestation du 7 mars

A vingt-quatre heures d’intervalle, deux faits : le 21 février, Fillon, Macron et Hamon sont passés à un « grand oral des candidats » sur la santé, organisé par la Mutualité française ; le 22 février, l’agence officielle Santé publique France a confirmé ce qui était déjà connu au sujet de l’épidémie de grippe : « Le nombre de décès en excès est estimé à 19 400. La très grande majorité de ces décès est liée à la grippe. » Il s’agit essentiellement de personnes âgées de 65 ans et plus.

Et nul ne conteste, mis à part la ministre Marisol Touraine et son gouvernement, que cette surmortalité est due principalement aux milliers de suppressions de lits intervenues ces dernières années.

Les candidats ont présenté leur programme santé. Fillon, Macron ont bien évidemment proposé de poursuivre cette politique et d’accélérer encore les coupes.

Quant à Benoît Hamon, une formule résume son programme pour la santé : « On dit que je me montre critique à l’égard du bilan de ce quinquennat. Ce n’est pas le cas sur la santé », déclare-t-il le 21 février.

La loi de la ministre Touraine rend obligatoires les groupements hospitaliers de territoire (GHT) pour passer de 815 hôpitaux à 135 GHT. Et c’est pour l’abrogation de cette loi que les fédérations syndicales de la santé CGT, FO et SUD appellent à la grève et à manifester le 7 mars, rejointes par des appels communs convergents dans le reste de la fonction publique, la Sécurité sociale, etc.

Au nom de « l’unité de la gauche »

Au même moment se déploie une vaste opération politique visant, sous couvert d’une campagne pour « l’unité de la gauche », à installer Hamon comme candidat unique, relancée après l’annonce du retrait, en faveur de Hamon, du candidat écologiste Yannick Jadot. C’est une opération visant au sauvetage du PS et des institutions de la Ve République.

« Des convergences sont possibles », déclare à L’Humanité un porte-parole du PCF sur les questions de santé, alors que Hamon, sur cette question de la santé, venait de se revendiquer ouvertement du quinquennat de Hollande.

« Ce qui différencie les sensibilités de gauche n’est pas rédhibitoire », dit encore l’ancienne ministre Christiane Taubira, selon laquelle « Benoît Hamon porte des idées et une parole de gauche ».

« Tellement de choses communes », selon le PCF

Le 23 février, les initiateurs de plusieurs appels en faveur de cette candidature unique ont décidé d’organiser, du 3 au 5 mars, une mobilisation multiforme pour « pouvoir faire converger les candidats », comme le dit Marie-Pierre Vieu, membre de la direction du PCF, partie prenante de cette initiative. Le journal Libération et les organes de presse Mediapart et Regards ont lancé un appel commun dans le même sens.

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, déclare à L’Humanité (27 février) : « La porte des discussions est toujours ouverte pour un pacte de majorité. » « Je veux faire la démonstration qu’il y a entre ces forces de gauche (...) tellement de choses communes », lance-t-il encore sur France 2, le 28 février, ajoutant : « Je crois que si nous laissons Marine Le Pen arriver à l’Élysée, eh bien nous entrerons dans une logique brutale, une logique de guerre. »

Bref, le choix serait : Hamon ou le chaos !

Pour le bureau national du POI

Comme le conclut la déclaration du bureau national du Parti ouvrier indépendant : « Quel que soit, dans cette situation, le vote qu’émettra chacun, qu’il s’abstienne ou bien qu’il vote pour tel ou tel candidat prétendant se dresser contre la droite et l’extrême droite, il saura que l’issue politique ne dépendra pas de cette élection, mais de la capacité de la classe ouvrière à se rassembler sur son propre plan.

Malgré les tentatives de déstabilisation, les militants et les travailleurs ne se diviseront pas et s’attacheront à renforcer l’unité qui a été la leur pendant les cinq mois de combat contre la loi El Khomri. »



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930