Relaxe immediate pour les salaries de Goodyear !

Comité Départemental de la Somme
jeudi 14 janvier 2016
par  poivitrolles
popularité : 18%

RELAXE IMMEDIATE POUR LES SALARIES DE GOODYEAR !

Neuf mois de prison, pour avoir osé se battre avec leur syndicat CGT et revendiquer : voilà à quoi huit salariés de Goodyear viennent d’être condamnés. C’est un véritable scandale et une atteinte grave à la liberté syndicale ! Alors que la direction de Goodyear avait décidé de retirer sa plainte, le parquet a décidé de poursuivre. C’est donc une condamnation sur ordre direct du gouvernement Hollande/Valls, ce même gouvernement
qui a organisé avec les patrons de Goodyear la fermeture de l’usine. Cette décision inacceptable traduit le choix que ce dernier entend laisser aux organisations syndicales : « s’associer » à la gestion des plans de licenciements, des contre réformes, ou résister avec les travailleurs qui leur ont confié le mandat de les défendre, et subir la répression. Les 8 de
Goodyear sont condamnés pour avoir respecté ce mandat que leur avaient confié les salariés de leur usine, pendant que le gouvernement continue sa politique anti-ouvrière et multiplie les cadeaux aux patrons.

Rarement un gouvernement aura été aussi loin dans la remise en cause des droits des travailleurs. Ce gouvernement à la solde des patrons, du FMI et de l’Union Européenne, qui entend détruire le Code du Travail, tailler à la serpe dans les conventions collectives, veut remettre en cause de manière systématique les droits et garanties sur lesquels des millions de salariés vivent et luttent pour survivre face au patronat. Les salariés de Goodyear, comme ceux d’Air France, ne sont pas des voyous, ils veulent un travail, pouvoir en vivre, et refusent d’être liquidés !

C’est parce qu’il se heurte à la résistance des travailleurs que le gouvernement
entend les faire taire, voudrait leur interdire de revendiquer, avec l’état d’urgence, et ses interdictions de manifester, qu’il entend inscrire demain dans la Constitution.

Cette décision d’envoyer en prison des syndicalistes franchit encore une étape. Nul ne peut nous interdire de revendiquer et défendre nos droits !

Le Parti Ouvrier Indépendant exige la relaxe des salariés injustement condamnés, et les assure de tout son soutien.

Telecharge



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930