Et maintenant ?

dimanche 18 janvier 2015
par  poivitrolles
popularité : 8%

• Ce 11 janvier, des millions ont manifesté pour dire leur rejet de la barbarie et leur aspiration à vivre en paix et en démocratie.
D’autres ont fait le choix de ne pas manifester : ils ont les mêmes aspirations, mais ils se méfient de la récupération politique ; ils craignent les amalgames et les discours sur les « communautés » qui — quelle que soit la forme — nourrissent la haine et les divisions au lieu de les combattre.
• Qu’a fait le gouvernement ?
Le 11 janvier, il a manifesté en compagnie de tous les chefs d’Etat : ceux qui massacrent, ceux qui interdisent chez eux toute liberté d’expression et emprisonnent les journalistes, ceux qui dirigent les dictatures.
Le 13 janvier, il a fait voter par l’Assemblée nationale, unanime (moins 1 contre et 13 abstentions), l’intensification des bombardements en Syrie et en Irak dans le cadre de la coalition de guerre dirigée par Obama.
Le 26 janvier, il veut faire voter la loi Macron, qui facilite les licenciements et remet en cause les protections collectives du travail.
Depuis le 1er janvier, il applique le pacte de responsabilité qui coupe 50 milliards d’euros dans les dépenses publiques : moins de places dans les écoles pour les jeunes, moins d’enseignants, moins d’emplois dans les services publics, les hôpitaux, La Poste, etc. En même temps, il offre 41 milliards d’euros d’exonérations aux patrons.
• C’est une politique de guerre, de misère, de pauvreté. Comment la qualifier autrement ?
Le gouvernement veut utiliser l’émotion légitime provoquée par les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher de la porte de Vincennes pour susciter une « union sacrée » permettant de poursuivre cette politique.
• Cette politique va-t-elle dans le sens de la paix et de la démocratie ? Non, bien au contraire !
La solution viendra de la mobilisation unie des travailleurs avec leurs organisations et la jeunesse, contre la guerre, pour la démocratie, contre les plans du gouvernement et ses contre-réformes.
Comment y contribuer ? Le POI vous invite à venir en discuter dans les assemblées-débats qu’il organise dans toute la France.
Rejoignez le POI.
Paris, le 14 janvier 2015, 11 heures

PDF - 277.5 ko


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930