Hollande persiste et signe pour les capitalistes, contre la classe ouvrière !

mercredi 7 janvier 2015
par  poivitrolles
popularité : 12%

Alors que l’année 2014 vient de se terminer avec un record de chômage, soit près de 6 % de travailleurs sans emploi supplémentaires… les augmentations de prix au 1er janvier pleuvent : fuel : + 3,2 %, timbres : + 15 %, SNCF : + 2,5 %, RATP : + 2,6 %, redevance télé : + 2,3 %, avec des salaires bloqués !
En ce début d’année, Hollande confirme qu’il ira jusqu’au bout de la politique de rigueur exigée par l’Union européenne…

Et son pacte de responsabilité, c’est, pour les patrons en 2015 :

  • 6,5 milliards d’euros d’exonération de cotisations sociales et fiscales, s’ajoutant aux 30 milliards annuels d’exonération de cotisations sociales,
  • 20 milliards d’euros de crédit d’impôt.

Le projet de loi Macron, soumis à l’Assemblée le 26 janvier, c’est, entre autres :

  • Faire passer de 5 à 12 le nombre de dimanches travaillés autorisés dans le commerce ;
  • la remise en cause de la place des représentants des syndicats dans les tribunaux de prud’homme ;
  • l’allégement, par ordonnances, des peines encourues par les patrons pour la violation du Code du travail ;
  • la déréglementation des procédures de licenciement pour en faciliter l’exécution par le patronat. Le pacte de responsabilité Hollande-Valls-Macron, ce sont aussi 21 milliards d’euros de coupes dans les budgets des services publics, de la Sécurité sociale et des collectivités territoriales… au nom du pacte budgétaire européen TSCG rejeté par les peuples de toute l’Europe !

Dans toute l’Europe, la classe ouvrière se dresse contre les plans de l’Union européenne

En Belgique et en Italie, au cours du mois de décembre, grèves générales et manifestations de masse se sont multipliées.
En Grèce, où la classe ouvrière, par de multiples grèves, s’est dressée contre les « mémorandums » meurtriers de la troïka, les travailleurs s’apprêtent à voter massivement Syriza, parce qu’ils veulent imposer l’annulation des mémorandums.
De quel droit Merkel, Moscovici et Juncker de la Commission européenne, contestent-ils au peuple grec ce droit ?
De quel droit Hollande prétend-il qu’en Grèce, « les gouvernants auront à respecter les engagements pris » par les gouvernements précédents envers l’Union européenne ?

Le gouvernement Hollande-Valls et sa politique doivent être bloqués

Grèce, Italie, Belgique, France : les politiques désastreuses dictées par l’Union européenne ne seront défaites qu’à la condition que le rapport de force soit instauré par la mobilisation de la classe ouvrière sur son propre terrain.
Y a-t-il une autre voie pour faire retirer les plans qui, en France, s’appellent pacte de responsabilité, réforme Macron, réforme santé ?
Les adhérents du Parti ouvrier indépendant se proposent d’en débattre avec tous ceux qui veulent se battre pour que les conditions soient enfin réalisées d’un grand mouvement d’ensemble qui en finisse avec cette politique de misère et de destruction, politique qui trouve son origine dans les directives de Bruxelles et les multinationales

PDF - 83.1 ko

La prochaine réunion du comité de Vitrolles du POI se tiendra le vendredi 16 janvier à 18 heures 30, salle du Bartas, la petite Garrigue.
Vous êtes cordialement invités à y participer.



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930