Chômage, misère, licenciements, bloquer la politique du gouvernement Hollande-Valls aux ordres des capitalistes

dimanche 7 décembre 2014
par  poivitrolles
popularité : 6%

Les chiffres du chômage pour le mois d’octobre viennent de tomber : c’est une catastrophe !
Encore 28 400 chômeurs de plus qu’en septembre !
Le nombre de demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues, s’élève maintenant officiellement à 5 154 200. Triste record !
Voilà le résultat des milliards d’euros versés aux patrons, prétendument pour qu’ils créent des emplois, pas moins de 41 milliards sous couvert du pacte de responsabilité.
Et pour payer cela, le gouvernement taille cette année 7,7 milliards d’euros dans le budget des services publics, 9,6 milliards dans le budget de la Sécurité sociale.
C‘est ce qui vient d’être voté l’Assemblée nationale !
Que font les capitalistes de l’argent volé aux services publics, aux communes et à la Sécurité sociale ?

Ils spéculent !

Résultats des profits : Société générale, + 7,8 % ; CIC, + 40,5 % ; Banque postale, + 4,8 %.
La valorisation boursière mondiale vient de battre son niveau historique, passant de 25 000 milliards de dollars en mars 2009 à 66 000 milliards aujourd’hui !
La politique du gouvernement Hollande-Valls est entièrement tournée vers la satisfaction de la demande des capitalistes, de l’Union européenne et du Medef, qui en demanderont toujours plus.
Pourtant, ce gouvernement est isolé. Cette semaine, dans le congrès des maires de France, il vient de faire face à la colère des élus confrontés à la baisse de 28 milliards d’euros des dotations aux collectivités territoriales.
La semaine précédente, à Florange, les syndicats CGT et FO d’ArcelorMittal avait refusé de rencontrer François Hollande, en rappelant que le gouvernement « avait signé avec Mittal l’arrêt des hauts-fourneaux ».

Partout le rejet de ce gouvernement grandit

Alors, du point de vue de la classe ouvrière et de la démocratie, une question se pose avec force, avec urgence : comment bloquer cette politique ?
Seule la classe ouvrière avec ses organisations est capable de bloquer cette politique et d’imposer l’abandon de ces plans meurtriers. Aider à réaliser les conditions de ce mouvement d’ensemble est une urgence absolue. Le pacte de responsabilité doit être balayé.
Les adhérents du Parti ouvrier indépendant se proposent d’en débattre avec tous ceux qui veulent se battre pour que les conditions soient enfin réalisées d’un grand mouvement d’ensemble qui balaie cette politique de misère et de destruction, politique qui trouve son origine dans les directives de Bruxelles et les multinationales.


Jeunes, travailleurs, prenez contact avec le POI
Nom, prénom :……………………………………………………………………………………………………………………….
Adresse :……………………………………………………………………………………………………………………………...
E-mail : ……………………………………………………………………………………………………………………………….



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930