Budget Hollande-Valls : Pour la guerre et les patrons, Contre les travailleurs

dimanche 12 octobre 2014
par  poivitrolles
popularité : 18%

Depuis le début de l’année, le budget des « opérations extérieures »militaires a déjà explosé.
Et cela pour plus d’un milliard d’euros !

  • Après les interventions au Sahel, en Centrafrique, le gouvernement s’est engagé en Irak et projette de le faire en Syrie. Et là, pas de problèmes d’argent ! « Les opérations nouvelles (…), le durcissement ou la prolongation d’opérations en cours, après décision du chef de l’Etat, feront l’objet d’un financement interministériel », annonce le projet de budget du ministère de la Défense. En clair, pour financer la guerre, de nouvelles coupes budgétaires seront imposées dans les autres budgets : services publics, Education nationale, mais aussi dans les budgets de la protection sociale. D’ailleurs, le gouvernement Hollande-Valls vient de rendre public son projet de budget 2015. Il va le présenter d’abord aux autorités de Bruxelles, puis à l’Assemblée nationale.

Ce budget est la mise en oeuvre du pacte de responsabilité !

  • En 2015 sont programmés : 21 milliards d’euros de coupes dans les dépenses publiques, 11 879 suppressions de postes dans les services publics, le blocage des salaires des fonctionnaires et 3,7 milliards d’euros de moins pour les collectivités territoriales...
  • Et dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, c’est la même brutalité : 3 milliards d’euros d’économies sur les malades, le congé parental remis en question pour les mères de famille, 40 euros d’augmentation pour solde de tout compte pour les retraites inférieures à 1 200 euros et 8 euros pour les retraites de 793 euros ! Des miettes vite confisquées par l’alourdissement de la CSG pour les retraités...

Pour les patrons, c’est tout bénéfice !

  • Valls poursuit sa tournée. Après sa prestation lors de l’assemblée du Medef, il a pris la parole à Londres, devant les spéculateurs de la City : « My government is pro-business. » En effet ! Après le crédit d’impôt de 20 milliards d’euros par an, il prévoit 6,3 milliards d’euros de nouvelles exonérations de cotisations sociales pour 2015.
  • Tout ce budget est guidé par la soumission aux traités européens, dont le TSCG qui demande un contrôle de l’Union européenne sur le budget des Etats.
  • Du point de vue de la classe ouvrière, cette politique n’appelle qu’une réponse : l’unité des travailleurs et des organisations pour balayer ce pacte de responsabilité et ce budget. La nécessaire rupture avec l’Union européenne et ses traités se concentre aujourd’hui dans une question : rupture avec le gouvernement « pro-business » de Hollande-Valls
    PDF - 262.2 ko

Jeunes, travailleurs, prenez contact avec le POI
Nom, prénom :……………………………………………………………………………………………………………………….
Adresse :……………………………………………………………………………………………………………………………...
E-mail : ………………………………………………………………………………………………………………………………..


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930