Retrait !

dimanche 28 septembre 2014
par  poivitrolles
popularité : 18%

La grève des pilotes avec leurs syndicats s’ordonne autour d’une revendication simple : nous voulons le respect de la législation du travail et de notre statut.
Une grève unie pour exiger le retrait d’un projet de la direction d’Air France de créer une entité appelée « Transavia Europe » (basée au Portugal), dans laquelle le droit du travail (français) ne s’appliquerait pas.
Une grève unie qui a vu se grouper autour des pilotes toutes les catégories, personnel au sol, personnel en cabine. Avec les pilotes, cinq syndicats de ces diverses catégories ont exigé le « retrait sans condition » du projet. Dans un communiqué commun, ils ont exigé du gouvernement, actionnaire de la compagnie, de « mettre fin au démantèlement en cours et programmé du groupe Air France ».
Une grève au cours de laquelle les personnels et leurs syndicats, instruits par l’expérience, ne se sont pas laissés abuser par l’annonce d’une suspension, et ne lâchent pas sur leur exigence du retrait pur et simple.
Une grève qui voit se dresser contre elle toute la presse aux ordres qui ose dénoncer le « corporatisme » des salariés qui veulent défendre leur statut.
Une grève qui a vu se dresser contre elle le Premier ministre, Manuel Valls, déclarant : « Il faut que cette grève s’arrête le plus vite possible. »
Une grève qui pose tous les problèmes. Le journal patronal Les Echos (23 septembre) s’inquiète : « Il faut dire que d’autres catégories socio- professionnelles vont devoir modifier leur cadre social (…). La Poste et la SNCF notamment n’y couperont pas. Si aucun sacrifice n’est obtenu aujourd’hui des pilotes (…), il sera alors compliqué d’expliquer au reste du pays qu’il faut faire des efforts. »

Ce projet est une application directe des directives européennes

Après dix jours de grève des pilotes d’Air France, unis avec leurs syndicats, le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, annonce : « Le projet Transavia Europe est abandonné par la direction d’Air France. Le projet n’est pas suspendu pour trois mois, il est retiré. » Les déclarations contradictoires se sont ensuite multipliées.
Ce projet Transavia Europe de remise en cause du droit du travail est une application directe des directives européennes de privatisation et d’ouverture à la concurrence.
Il doit être immédiatement et totalement retiré.
Pour tous les travailleurs, la grève des pilotes pose avec force la question de l’unité des travailleurs et de leurs organisations à l’échelle de tout le pays pour le retrait du pacte de responsabilité du gouvernement Hollande-Valls et de toutes les attaques qui s’y relient.
Le 24 septembre à 11 heures

La prochaine réunion du comité de Vitrolles du POI se tiendra le vendredi 10 octobre à 18 heures 30, salle du Bartas, la petite Garrigue.
Vous êtes cordialement invités à y participer.
PDF - 250.8 ko


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930