Informations Ouvrières n°510

Maintien de tous les régimes de retraite existants
mercredi 4 juillet 2018
par  POI National
popularité : 100%

Maintien de tous les régimes de retraite existants
Jean-Charles Marquiset, membre du bureau national du POI
Chers camarades, chers lecteurs d’IO. Vous avez entre les mains le premier numéro des abonnements d’été. IO est certes l’hebdomadaire du POI, mais avant tout la tribune libre de la lutte des classes. Vous en jugerez par vous-mêmes.
Depuis plusieurs semaines, le gouvernement a engagé « la communication et la consultation » sur une « réforme » en profondeur des systèmes de retraite actuels pour y substituer la retraite par points. Il s’agit de remettre en cause ce qui assure depuis 1945 la solidarité entre actifs et retraités, principe fondateur de la Sécurité sociale de 1945, cette solidarité intergénérationnelle conquise de haute lutte par les travailleurs du public et du privé et leurs organisations syndicales.
Depuis 1995, tous les gouvernements de droite ou de gauche ont tenté de détruire les régimes de retraite. Certes, le nombre d’annuités a été augmenté, l’âge de départ a été repoussé, il y a eu baisse des pensions. Mais aujourd’hui, le régime général, le Code des pensions civiles et militaires, la CNRACL, les régimes spéciaux existent toujours, et c’est à cela que Macron-Philippe ont décidé de s’attaquer en dignes vassaux du capital financier international.
Il est clair qu’il ne peut y avoir qu’un seul mot d’ordre : non à la retraite par points, maintien de tous les régimes existants !
Cela n’est-il pas le seul moyen pour la mobilisation, la grève dans l’unité, dans les mois à venir, pour obtenir le retrait des objectifs et des ambitions du gouvernement pour la retraite par points ? N’est-ce pas le mot d’ordre pour lequel les confédérations syndicales ouvrières doivent se retrouver ?
Dans le cadre de la retraite par points, il ne peut y avoir aucune amélioration des régimes, pour aucun actif, aucun retraité. Le Haut commissaire Delevoye explique lui-même que ce système ne permettrait « aucun dérapage financier ». Il s’agit donc bien ainsi d’abaisser les pensions et d’en finir avec les régimes de retraite liés aux statuts, aux conventions collectives, dans la fonction publique et les secteurs publics. Il s’agit, après l’augmentation de la CSG, qui touche de plein fouet la majorité des retraités, d’abaisser encore leur pension.
Depuis des mois, dans les luttes en cours, les militants, les travailleurs se posent des questions sur comment gagner, comment faire reculer le gouvernement. Sur la question des retraites, peut-il y avoir aujourd’hui un compromis ? Peutil y avoir un compromis sans tomber dans la compromission ? Sur les méfaits de la retraite par points, les exemples ne manquent pas, dans toute l’Europe et sur tous les continents. Au Royaume-Uni, aux États-Unis et dans bien d’autres pays, conduisant des hommes et des femmes à plus de 70, 75 ans, à retourner au travail pour simplement tenter de vivre dignement, avoir le droit de se loger, de se nourrir.
Macron-Philippe veulent appliquer aux retraites le principe qui a toujours été contre la classe, celui de l’enveloppe fermée au seul service du capital financier et des actionnaires. Alors, pour les travailleurs du privé et du public, une évidence : non à la retraite par points, maintien de tous les régimes existants !

IO510 

Editer les pages


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois