Le gouvernement Hollande-Valls en crise, isolé...prétend aller “jusqu’au bout” du pacte de responsabilité !

lundi 22 septembre 2014
par  poivitrolles
popularité : 18%

Un gouvernement en crise qui demande la « confiance » à son propre parti dans une Assemblée nationale croupion discréditée. Un régime en crise en proie aux affaires. Un gouvernement rejeté par toute la population, qui fait face à la grève des pilotes d’Air France, aux refus des syndicats CGT, FO et SUD de signer un « accord de dialogue social » à La Poste...
Et ce gouvernement, aux ordres de l’Union européenne, prétend « aller jusqu’au bout ». Le Premier ministre, Manuel Valls, a martelé à l’Assemblée nationale, le 16 septembre, qu’il mettrait en œuvre la totalité de son pacte de responsabilité !
D’un côté  : 50 milliards d’euros de coupes dans les services publics, la Sécurité sociale, les collectivités territoriales, dont 21 milliards dès l’an prochain !
De l’autre  : 40 milliards d’euros d’exonérations de cotisations sociales et fiscales pour les patrons !
D’un côté  : augmentation d’impôts pour 7 millions de foyers ! Tout est utilisé : l’abaissement du quotient familial, la suppression de la demi-part fiscale pour les personnes ayant élevé seules des enfants, la prise en compte dans le calcul des impôts de la majoration pour les retraités ayant élevé au moins trois enfants…
De l’autre  : 20 milliards d’euros de crédit d’impôt pour les entreprises !
Et Manuel Valls ose dire : « Nous ne faisons pas de l’austérité. » Quel mépris ! De qui se moque-t-il ?
Certes, l’austérité n’est pas pour tout le monde : pas pour les actionnaires des grandes entreprises dont les dividendes ont bondi de 30 % en début d’année ! Elle n’est pas non plus pour le patronat et le Medef dont le président Gattaz a salué le discours « pro-entreprise de Manuel Valls ».
Mais pour les 27 400 travailleurs qui ont perdu leur emploi en juillet ? Pour les retraités dont les pensions ne seront pas revalorisées (et que l’on ne nous parle pas de l’aumône des 40 euros !) ? Pour les jeunes qui ne trouvent pas d’emploi ? Pour les familles de plus en plus nombreuses qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts ?
C’est un fait : le gouvernement Hollande-Valls, comme tous les gouvernements de la Ve République qui l’ont précédé, qu’ils soient de droite, de gauche ou de gauche plurielle, applique strictement les diktats de la classe capitaliste, privatise, licencie, déréglemente.
De tous ces gouvernements, Hollande-Valls est celui qui va le plus loin dans la voie de la régression sociale !
Mais il se heurte au rejet grandissant de la classe ouvrière et de la population laborieuse.
« Toute la situation politique se concentre aujourd’hui dans la capacité à réaliser l’unité des travailleurs et de leurs organisations sur le terrain de la lutte de classe pour imposer le retrait du pacte de responsabilité.
Pour le Parti ouvrier indépendant, il est évident que la solution à la crise de régime ne peut se limiter à un changement de majorité à l’Assemblée nationale, pas plus qu’à un changement de président de la République. Ce sont les institutions de la Ve République elles-mêmes qui doivent être balayées.
Imposer par la mobilisation unie des masses le retrait du “pacte Hollande-Valls” représente le premier pas dans la voie d’une issue démocratique à la crise »
(extraits de l’adresse du bureau national du POI).

La prochaine réunion du comité de Vitrolles du POI se tiendra le vendredi 10 octobre à 18 heures 30, salle du Bartas, la petite Garrigue.
Vous êtes cordialement invités à y participer.
PDF - 255.2 ko


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930