Un big-bang social

Nouvelles annonces de Manuel Valls contre les travailleurs
mardi 9 septembre 2014
par  poivitrolles
popularité : 8%

Mercredi 27 août : Pôle emploi publie les chiffres du chômage… 27 400 chômeurs supplémentaires au mois de juillet, ce qui porte — officiellement — à 3 689 500 le nombre de travailleurs privés d’emploi.
Mercredi 27 août : le Premier ministre, Manuel Valls, se fait ovationner par les patrons du Medef…
Logique : avec le pacte de responsabilité, Hollande les exonère de 30 milliards d’euros de cotisations sociales, leur offre 20 milliards de crédit d’impôt. Pour cela, il réduit de 50 milliards les budgets des services publics, de la Sécurité sociale et des collectivités territoriales.
Et en pleine crise du régime, Valls vient de promettre au Medef de nouveaux cadeaux : rétablissement du travail du dimanche, remise en cause des prérogatives des syndicats, du statut de la fonction publique, du Code du travail, réforme territoriale cassant la République. Le Journal du dimanche évoque « un big-bang social ».

Comment les patrons ne pourraient-ils pas être satisfaits ?

Sifflé à l’université d’été de son propre parti, Valls affirme, sur tous les tons, qu’il entend poursuivre son programme de guerre contre la classe ouvrière !
Mais le rejet dans le pays est total ; mais le gouvernement Valls I est tombé à la suite du refus des organisations syndicales CGT, FO (suivies de la FSU et de Solidaires) de participer à sa conférence sociale visant à associer les syndicats à la mise en œuvre de son pacte de responsabilité.
Alors, le gouvernement Valls II entend utiliser tout l’arsenal des institutions antidémocratiques de la Ve République — y compris les ordonnances — pour imposer la politique dictée par l’Union européenne, entièrement au service du patronat et des spéculateurs.

C’est pourquoi la nécessité de rompre avec ces institutions apparaît clairement.

Pour le POI, ce sont les institutions de la Ve République qui doivent être balayées, c’est le carcan de l’Union européenne qui doit être brisé.
Et c’est maintenant, c’est tout de suite que la politique du gouvernement Hollande-Valls et son pacte de responsabilité doivent être bloqués.
La lutte de classe unie de millions et de millions de travailleurs avec leurs organisations n’a-t-elle pas la capacité de contraindre le gouvernement à retirer son pacte de responsabilité et toutes ses contre-réformes ?

Comment y parvenir ? Comment arracher le retrait du pacte de responsabilité ?

C’est à ce débat que le bureau national du POI invite les travailleurs, les jeunes, les militants ouvriers :
« Rien ne doit s’opposer à ce que tous les militants, les organisations, les courants politiques qui aspirent sincèrement à porter un coup d’arrêt à la politique du gouvernement Hollande-Valls, tous ceux qui aspirent sincèrement, politiquement, à ouvrir la voie au retrait du pacte de responsabilité, premier pas sur la voie de la rupture avec l’Union européenne, rassemblent leurs forces » (adresse du bureau national du POI du 30 août).

PDF - 253.1 ko

Jeunes, travailleurs, prenez contact avec le POI
Nom, prénom :……………………………………………………………………………………………………………………….
Adresse :……………………………………………………………………………………………………………………………...
E-mail : ……………………………………………………………………………………………………………………………….


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930