Après le 1er tour liste "S’UNIR et RESISTER pour défendre les besoins de la population"

jeudi 27 mars 2014
par  poivitrolles
popularité : 18%

GIF - 5 ko

Chers amis, chers camarades,

Vous avez permis par votre candidature, votre engagement, votre soutien ou votre vote, que la liste « s’unir et résister » soutenue par le Parti Ouvrier Indépendant, ait pu se constituer et mener campagne à Vitrolles.

L’existence de notre liste n’était pas donnée d’avance. Composée de travailleurs, chômeurs, retraités, jeunes, mères de famille, syndicalistes, militants politiques, en dehors de tout appareil ayant pignon sur rue et avec peu de moyens, Il a déjà fallu beaucoup de temps et de travail pour regrouper les 39 colistiers nécessaires. Nous savons quelles pressions ont été exercées.

De ce fait, notre campagne publique a été courte, et cela n’a pas été sans conséquences. Mais nous pouvons être fiers de l’avoir fait. Nous avons appris à nous connaitre et à travailler ensemble dans le respect de nos origines et sensibilités respectives, et c’est un bien précieux.

Je souhaite, au lendemain de ce 1er tour partager avec vous quelques réflexions :

  • • Abstention record dans tout le pays, à Vitrolles 40,17% en moyenne sur la commune, jusqu’ à 53,6 % dans certains quartiers.
  • • Effondrement électoral du PS : - 1 808 voix pour la liste Gachon par rapport à la liste Obino en 2008. C’est un rejet massif de la politique d’austérité et de destruction des droits ouvriers et démocratiques mise en œuvre par le gouvernement Hollande en application des traités européens et de la volonté du capital financier.

C’est le désaveu cinglant d’une politique nationale, désaveu que personne ne peut ignorer aujourd’hui.

  • • La Droite et la « Gauche », successivement au gouvernement, sont frappées : - 1 247 voix pour la liste Borelli par rapport à 2008. Toute la représentation politique est touchée.
  • • Soulignons qu’à Vitrolles, comme ailleurs, c’est leur politique qui est à l’origine des résultats préoccupants du FN. Nul ne peut mettre en accusation les travailleurs et la population qui ont refusé d’apporter leur suffrage aux candidats soutenant Hollande dont ils estiment - à juste titre- qu’il est responsable de la situation.

Le gouvernement entend poursuivre l’application du « pacte de responsabilité » : tailler 50 milliards d’euros dans les dépenses publiques, soustraire 30 milliards d’euros des allocations familiales et avancer dans la mise en place des métropoles. Seule notre liste en a informé la population pendant que les autres parlaient d’autre chose.

  • • Au nom de la prétendue « lutte contre l’extrême droite », Hollande voudrait imposer une union nationale rassemblant droite et gauche, patronat et syndicats autour de son « pacte de responsabilité ». Mais le 18 mars, les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires, ont appelé à manifester contre ce pacte de responsabilité. Les salariés qui ont répondu à cet appel sont aussi les citoyens qui ont refusé de voter pour les représentants de cette politique.

Chaque jour qui passe renforce :

  • - l’exigence de rompre avec cette politique qui condamne la population à l’incertitude, au chômage et à la misère.
  • - La nécessité de rompre avec les institutions de la V° république et de l’Union européenne.
  • - l’aspiration grandissante de nombreux travailleurs et citoyens à l’avènement d’une véritable démocratie. Seule la mobilisation de l’immense majorité du peuple travailleur pourra balayer la politique du gouvernement.

Préparer ces combats à venir nécessite la plus large discussion entre nous d’abord et avec bien d’autres ensuite : 123 voix c’est certes peu pour des élections, mais cela peut être beaucoup pour agir, c’est pourquoi je vous invite à nous retrouver tous ensemble le vendredi 11 avril à 18h30 salle du Bartas (Petite Garrigue)

Fraternellement,

Aminda Huille, le 26 mars 2014



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930