Aucun “pacte” avec le gouvernement Hollande-Ayrault et tous ceux qui le soutiennent !

samedi 15 février 2014
par  poivitrolles
popularité : 8%

JPEG - 32.2 ko

30 milliards d’euros, c’est le montant du cadeau que François Hollande voudrait offrir aux patrons en les exonérant du versement des cotisations pour les allocations familiales.

Cette mesure contenue dans le pacte de responsabilité est une attaque sans précédent contre la Sécurité sociale.

50 milliards d’euros, c’est la somme que le gouvernement veut tailler dans les dépenses publiques et dans la Sécurité sociale pour répondre aux exigences de l’Union européenne.

Qui va payer ?

Le gouvernement a constitué un « Conseil stratégique de la dépense publique ».

Sa mission : indiquer où dégager ces nouveaux milliards d’euros de coupes.

Sa réponse : l’assurance maladie, les dépenses de solidarité (notamment le RSA), la masse salariale de la fonction publique, la politique de l’emploi (notamment l’Unedic), les collectivités territoriales, et un « paquet » comprenant le logement, les transports…

Seront donc touchés les assurés sociaux, les travailleurs sans ressources, les chômeurs, les fonctionnaires, les services publics rendus par les collectivités territoriales... bref, l’immense majorité de la population…

Assez de cette politique aux ordres du grand patronat et de l’Union européenne !

Aucun « pacte » n’est possible avec ce gouvernement qui la met en œuvre !

Dans quelques semaines auront lieu les élections municipales. Elles seront marquées par cette réalité incontournable :

Chaque jour, la population est frappée de plein fouet par la politique du gouvernement Hollande qui poursuit et aggrave la politique de Sarkozy dans tous les domaines.

La population de Vitrolles serait-elle épargnée ?

Alors, de qui se moque-t-on en essayant de cantonner ces élections à des enjeux locaux ?

Le maire sortant, et candidat à sa succession, n’est-il pas le candidat du parti au gouvernement, et l’applicateur zélé de sa politique, au 1er comme au second tour des municipales ?

Peut-on lutter efficacement en restant à la remorque de ceux qui mettent en place cette politique à tous les niveaux, national, départemental et local ?

Sous prétexte d’opposer « la gauche » à la droite, on cherche à nous enfermer dans une fausse alternative :

N’y aurait-il pas d’autre choix que d’un côté les listes des patrons (droite et extrême droite) et de l’autre les listes de ceux qui organisent les cadeaux aux patrons (parti socialiste et majorité présidentielle) ?

Pour défendre les besoins vitaux de la population, avant comme après les municipales, ce dont il s’agit c’est du combat contre le gouvernement et sa politique, non de son accompagnement ou de son accommodation.

Pour toutes ces raisons, le POI propose à tous ceux qui veulent s’unir et combattre cette politique, de se regrouper et de constituer une liste aux prochaines élections municipales et vous invite à se réunir vendredi 21 février à 18 h 30, salle du Bartas
PDF - 503.6 ko


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930