Non à la destruction de l’école publique laïque de la République !

Poursuivre et renforcer l’unité contre le projet de loi Peillon sur les rythmes scolaires Non à l’acte III de la décentralisation !
dimanche 27 janvier 2013
par  poivitrolles
popularité : 12%

Le 22 janvier, 90 % des professeurs des écoles parisiennes étaient en grève à l’appel de leurs syndicats pour l’abandon du projet de décret sur les rythmes scolaires, dans le cadre de la « réforme Peillon ».

Ce projet n’avait reçu aucun assentiment des organisations syndicales lors du Conseil supérieur de l’éducation.

« Refondation de l’école », dit le ministre.

« Destruction », disent les organisations syndicales.

Que gagneraient les enfants à la modification des rythmes scolaires (5 jours de suite sans coupure) allongeant le temps passé en garderie, avec des taux d’encadrement de 10 à 14 enfants par animateur pour les moins de 6 ans et de 14 à 18 pour les autres ?

Que gagneraient les enfants à l’éclatement de l’école de la République et, à terme, des programmes et des diplômes différents suivant « le territoire » où ils habitent ?

Il s’agit bien de la « territorialisation » qui remet en cause l’égalité d’accès à l’enseignement, et qui s’inscrit dans un projet bien plus large : l’acte III de la décentralisation, les régions devenant maîtres d’œuvre, à la place de l’Etat, de la formation professionnelle initiale et continue ainsi que de l’orientation.

Les faits sont là : il s’agit d’un vaste processus de liquidation de l’école publique, laïque et républicaine, une et indivisible sur tout le pays.

Programmes et diplômes différents selon les territoires, alors même que ceux-ci sont le fondement dans la vie active des grilles de qualifications et de classifications reconnues nationalement (conventions collectives, statuts…).

Les enseignants, les parents et tous ceux qui sont attachés à l’égalité d’accès aux services publics sur tout le territoire national refusent la destruction de l’Education nationale.

Le 23 janvier, jour du Conseil des ministres qui a adopté le « projet Peillon », des milliers d’enseignants se sont rassemblés dans les départements ainsi qu’au ministère de l’Education nationale.

Le POI se prononce sans ambiguïté pour le retrait de la réforme Peillon, pour la défense de l’école laïque de la République, identique sur tout le territoire national.

Abandon du projet de décret sur les rythmes scolaires !

Retrait du projet du gouvernement !

Non à l’acte III de la décentralisation !

Pour le comité de Vitrolles du POI



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930