La résidence des Jardins d’Alembert Vitrolles

Communiqué
mardi 20 novembre 2012
par  poivitrolles
popularité : 8%

« Rénovation urbaine du cœur de ville »,

« Réhabilitation du quartier des Pins »,

« Moderniser, augmenter et diversifier l’offre en logement »,

« Amélioration des conditions de vie des habitants »,

C’est avec ces slogans accrocheurs que le projet, aujourd’hui en cours de réalisation, a été présenté et voté au conseil municipal du 20 décembre 2007.

Rappelons que ce projet, élaboré dans le cadre de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine mise en place par la loi Borloo, représente 44 millions d’euros investis, provenant pour la plus grande partie de fonds publics versés par l’État, la Ville, la Communauté du Pays d’Aix, le Conseil Général, la Région….

La résidence des Jardins d’Alembert a été la 1ère construction réalisée dans le cadre de ce projet, les appartements ont été mis en location à l’été 2010.

560€ de loyer + 115 € de charges pour un T3, 766 € loyer et charges pour un T4 (chauffage non compris)

La construction de nouveaux logements était liée à l’exigence de l’ANRU de démolir 103 appartements HLM des Pins, récemment rénovés et dont les loyers étaient bien inférieurs.

Les premières malfaçons n’ont pas tardé à apparaitre : infiltrations d’eau, fissures dans les murs, coupure d’électricité…

En novembre 2011, deux appartements, les plus touchés, étaient déclarés inhabitables, leurs occupants à l’époque devant même être logés à l’hôtel ; depuis ils ont déménagé…On les comprend.

Aujourd’hui, un an après, où en est-on ?

Laissons la parole aux locataires du bâtiment B, qui viennent d’adresser une lettre pétition aux responsables de la Logirem ainsi qu’au maire de Vitrolles et à l’adjointe déléguée au Projet de rénovation Urbain et à l’Habitat :

« Cela fait bientôt plus d’un an et demi que nous, locataires du bâtiment B, avons des problèmes d’isolation et de plomberie, des problèmes d’infiltrations d’eau, d’humidité, de champignons, de moisissures, des murs qui se fissurent, et maintenant nous avons une invasion de fourmis sortant des plinthes et du carrelage dans toutes les pièces des appartements.

Les experts sont passés constater à plusieurs reprises les dégâts encourus.

A ce jour aucuns travaux dans les logements n’ont été effectués. »

Est-ce admissible ?

Les locataires ne sont-ils pas dans leur droit quand ils demandent que les travaux nécessaires soient effectués ?

La municipalité qui a été porteuse du projet dit de « rénovation urbaine » n’a-t-elle pas la responsabilité d’intervenir pour que ces travaux soient faits en urgence et que les locataires soient indemnisés pour tous les préjudices subis ?



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930