Par la grève, la manifestation ou dans les urnes, Dans toute l’Europe, le même rejet !

Plus que jamais, la démocratie exige que le traité de Bruxelles (TSCG) signé par Sarkozy et Merkel ne soit pas ratifié en France.
jeudi 10 mai 2012
par  poivitrolles
popularité : 12%

Dimanche 6 mai, en Grèce, les deux partis de la coalition gouvernementale s’effondrent. Le Pasok (« socialiste ») et la Nouvelle Démocratie (droite) avaient, ensemble, mis en œuvre les plans de la troïka. Ils passent de 77,4 % des voix à 32 %.

Dimanche 6 mai, en Grande-Bretagne, les conservateurs subissent une cuisante défaite lors du renouvellement des conseils municipaux. L’abstention atteint 90 % dans les quartiers ouvriers des villes industrielles.

Dimanche 6 mai, en France, Nicolas Sarkozy, qui a signé le 2 mars dernier avec Angela Merkel un nouveau traité européen visant à imposer dans tous les pays la « règle d’or », c’est-à-dire l’austérité permanente, est chassé. C’est aussi le rejet de toutes les politiques menées par les gouvernements successifs depuis trente ans.

Grève générale en Espagne, grèves massives au Portugal, en Allemagne, déroute de tous les gouvernements de droite comme « de gauche » qui se soumettent servilement aux diktats de la troïka : dans toute l’Europe, les peuples se dressent par tous les moyens contre la rigueur, contre la vague des plans de licenciements, contre les plans destructeurs de l’Union européenne.

Plus que jamais, la démocratie exige que le traité de Bruxelles (TSCG) signé par Sarkozy et Merkel ne soit pas ratifié en France.

François Hollande dit vouloir renégocier le traité.

Mais les faits sont là : ce traité n’est ni amendable ni négociable.

Aucun complément ou annexe sur la croissance ne peut changer sa structure fondamentale, en particulier le respect de la « règle d’or ».

Le choix est donc : ratifier ou ne pas ratifier.

Avec le POI, 40 000 travailleurs, jeunes, militants de toutes tendances ont signé un appel contre la ratification du traité.

Dans tout le pays se multiplient les appels unitaires de militants du PCF, du Parti de gauche, du PS, du POI, de militants syndicalistes en ce sens.

Le POI s’est adressé à tous les partis se réclamant de la classe ouvrière et de la démocratie pour organiser l’action unie pour la non-ratification du traité.

Signez l’appel, organisons-nous ensemble pour l’unité contre la ratification du traité,

Prenez contact avec le POI :
Nom, prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930