Non au nouveau traité européen TSCG

lundi 16 avril 2012
par  poivitrolles
popularité : 8%

Quel que soit le président de la République élu le 6 mai prochain, une question sera posée au pays : le nouveau traité européen, signé le 2 mars dernier à Bruxelles par les chefs d’Etat, sera-t-il ratifié en France ?

En quelques semaines, 30 000 travailleurs et jeunes ont signé l’appel lancé par le POI pour l’unité contre la ratification du nouveau traité de Bruxelles.

Cet appel commence à être entendu. Des initiatives sont prises pour que se réalise l’unité contre la ratification de ce traité « Maastricht-puissance 10 » .

Comme le disent des militants de toutes tendances d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) :

« Ce traité veut imposer la “règle d’or” dans la Constitution. S’il était ratifié, 80 milliards d’euros devraient être coupés dans le budget de la nation dès 2013 !

Aucun changement positif pour l’immense majorité de la population laborieuse, les jeunes, les retraités n’est possible dans le cadre de la règle d’or et du TSCG.

Nous appelons les citoyens, les travailleurs, les militants de toutes tendances, quels que soient leur engagement et leur point de vue sur la prochaine élection présidentielle, à s’engager avec nous dans la campagne contre la ratification du traité et à dire ensemble d’une seule voix :

Non à la règle d’or !

Non à la ratification du traité “Super-Maastricht” ! »

premiers signataires : Josette CASSIUS, conseillère municipale, PCF - Gérard DIZAZZO, militant ouvrier et syndicaliste - Christophe DUBOIS, militant Parti de gauche - Karine FOUGERAY, conseillère municipale, PRG - Roland GALLOSI, adjoint au maire, PCF – Miguel HERNANDEZ, adjoint au maire, PCF – Ahmed LAOUEDJ, adjoint au maire, PRG – Robert LEBRUN, militant syndicaliste - Michel LEFEBVRE, candidat POI aux législatives – Raoul MERCIER, conseiller municipal - Jacques NEPVEU, militant laïque, POI - Mario OLIVEIRA, conseiller municipal, PRG – Hervé SUAUDEAU, candidat EELV aux législatives.

En Lorraine, à Hayange (Moselle) Hugues Miller, militant du PCF, explique :

« Il nous faut prendre conscience que ce traité est une machine de guerre contre les privés d’emploi, les travailleurs et les retraités. Il ne doit pas passer ! Le rassemblement organisé à Metz le 3 avril auquel j’ai participé, convoqué sur la base d’un appel signé par 1 250 personnes, dont des militants du PS, du PCF, du Front de gauche, du POI et autres, c’est ce que nous pouvons faire partout pour :

Préparer et organiser une manifestation nationale à Paris
contre la ratification du TSCG.

Dans tout le pays, cette proposition est discutée. Ensemble faisons grandir l’exigence :

Unité sans préalable ni condition pour bloquer ce traité !

Quel que soit le résultat de l’élection présidentielle et des élections législatives :

le traité de Bruxelles ne doit pas être ratifié !

Signez l’appel, faites-le signer.



Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930